Lucie ou l’inspiration

🪶 Elle ne se lève pas, jamais. Mais elle se relève, toujours. Depuis son fauteuil roulant, Lucie Carrasco soulève des montagnes, y compris des montagnes de préjugés ! « Prête-toi ma plume » choisit aujourd’hui de vous parler d’inspiration. D’abord, parce que notre héroïne fut, entre autres, créatrice de mode. Mais aussi parce qu’inspirer, expirer, inspirer, etc. est pour elle une victoire en soi.

Portraits rédigés Photo et informations Lucie épisode 16

Toute petite, on lui prédit une mort très jeune. Le verdict est incisif, définitif : amyotrophie spinale.

Une maladie génétique évolutive qui lui ronge le corps et rend tout pari sur l’avenir infiniment risqué. Mais Lucie, portée par l’énergie d’un père omniprésent, transforme la survie en sur-vie : la vie, mais en plus fort. 💪

Plus rapide, aussi. Car elle a été en travaux pendant des années. De l’agglomération lyonnaise où elle passe son enfance et son adolescence, Lucie connaît mieux les hôpitaux que les écoles. Alors désormais, elle n’a plus de temps à perdre et vit sur les chapeaux de roue.

Rappelez-moi d’une cabine qui fonctionne

Lucie enchaîne les opérations pour réparer son corps. En parallèle, pour prendre soin de son esprit et rattraper ce Bac qu’elle ne passe même pas, elle lit. Sur l’Histoire, l’architecture, les langues, les arts… Elle apprend à réfléchir, à analyser, à affirmer quand elle sait et à avouer quand elle ne sait pas. A placer le bon mot au bon endroit.

Et puis elle dessine. Des croquis, des robes, des vêtements. Parce que depuis l’âge de 11 ans, elle sait qu’elle deviendra styliste. Son premier stage, elle le fait chez une couturière avec laquelle elle tisse un vrai lien de confiance. Et évidemment, elle adore ! Et choisit de continuer dans cette voie.

Portraits rédigés - film préféré Le père Noël
Portraits rédigés - mot préféré Lucie
Portraits rédigés - réseau social préféré Instagram

Je suis coincée dans l’ascenseur

Mais pas dans l’ascenseur des écoles de mode ! Car toutes lui ferment leurs portes. L’ascenseur ne fonctionne pas, la clé a disparu… Lucie démarche partout, n’est prise nulle part. Alors à défaut de diplôme, elle mise sur son culot. Cap ou pas cap ? Cap, évidemment, et même handi-cap ! A fond les ballons. Grâce à tous ces dessins qu’elle avait crayonnés sur son lit d’hôpital.

Lucie part à Paris, commence un nouveau stage. Elle ne se défile pas. Ce sont les autres qu’elle fait défiler. Puisqu’après quelques belles rencontres de stars de la mode, de la chanson ou du cinéma, elle organise son propre évènement. Juste pour prouver aux écoles que oui, elle avait sa place dans une formation de styliste.

Portraits rédigés - lieu préféré La mer
Portraits rédigés - citation préférée Lucie
Portraits rédigés - film préféré Grand Bleu

Sur un malentendu, ça peut marcher

Finalement, tout se met en place. Les sponsors, les mannequins, les bénévoles… Plus de 1000 personnes assistent au défilé ! Et pendant des années, les podiums s’enchaînent, de Cannes à Los Angeles. Lucie découvre un nouveau monde, entre strass et stress, et si elle aime ce qu’elle fait, elle est cependant toujours en quête.

En quête d’elle-même, essentiellement. Elle essaie de lancer sa propre boutique en ligne, mais n’a pas les moyens de produire en quantités suffisantes pour pouvoir proposer des prix abordables. Alors Lucie ralentit, puis s’arrête. L’occasion pour elle de réaliser que son rêve de mode est derrière elle, et que droit devant, il y a d’autres projets.

Ce soir, je sens que je vais conclure

Lucie reprend sa vie en main. Elle participe à des documentaires aux quatre coins du monde : l’occasion de voir du pays et de montrer que voyager en fauteuil ne se passe pas toujours comme sur des roulettes… Elle croise un certain Emmanuel Macron sur un plateau télé et quelques mois plus tard, il lui confie une mission sur l’éducation inclusive. Et elle se marie. Pas avec le Président, non, mais avec Jean. Le point commun entre les deux ? Aucun, à part les commentaires épouvantables qu’ils ont pu entendre sur leurs conjointes respectives.

Depuis son enfance, Lucie est attirée par la télévision (et aussi, un peu, par le plaisir d’être habillée et maquillée par des professionnels à chaque émission). Voilà qui tombe bien : France 5 cherche une animatrice pour le Mag de la Santé ! Ce sera Lucie, bien sûr. Toujours pas bachelière, mais désormais chevalière… des Arts et des Lettres. Lucie roule toujours, droit devant, et bien qu’elle reste assise, elle est une femme debout. ✊


©️ Marion Haug / Scribox – février 2024. Merci à Lucie de s’être prêtée au jeu de « Prête-toi ma plume » !

Et vous… Vous êtes prêt à vous faire tirer le portrait ?

LinkedIn
Share
Verified by MonsterInsights